Montferrand vendu...

En 1225, les bourgeois montferrandais ont obtenu la protection royale contre le versement d'un marc d'or (soit 244 g d'or). Depuis cette date, ils cherchent à devenir sujets directs du souverain car ils appartiennent à une seigneurie secondaire, celle des sires de Beaujeu, trop petite pour servir leurs intérêts commerciaux.

Ils essaient, en vain d'atteindre ce but en 1255, en faisant illégalement allégeance à Alphonse de Poitier, frère de Louis IX (Saint Louis).

En 1292, ils parviennent à leurs fins : leur seigneur, Louis II de Beaujeu est incapable de rembourser l'argent emprunté aux Montferrandais, à plusieurs reprises, il doit donc vendre sa terre à Philippe V le bel.

Montferrand appartient désormais au domaine royal, c'est-à-dire aux biens personnels du souverain.

Retour